Choisir un télescope : les points sur l’ouverture

L’achat d’un télescope est un investissement coûteux. Il est donc important d’être bien attentif quant au choix de l’instrument pour ne pas se tromper. Avant même de faire l’acquisition, vous devrez tenir compte de quelques notions essentielles. Commencez par définir vos besoins afin de mieux cerner vos critères de sélection. Est-ce pour faire de l’astrophotographie ? Souhaitez-vous un télescope facile à porter ? Voulez-vous une lunette astronomique ? Autant de questions qui nécessitent des réponses précises. Dans cet article, vous trouverez plus de détails sur l’ouverture du tube.

Quel télescope pour quel usage ?

Grâce au télescope, nous pouvons observer des millions d’objets célestes. Il faut cependant noter qu’il existe différents types d’appareils, dont les fonctionnalités ne sont pas les mêmes. Les fabricants conçoivent des instruments pour observer tels ou tels éléments. Il yaa par exemple es télescopes qui permettent de regarder les éléments du système solaire, et d’autres destinés à l’observation du ciel profond. Les amateurs d’astrophotographie auront besoins d’une monture équatoriale, tandis que ceux qui veulent apprécier l’instant avec leurs yeux privilégient la monture azimutale. Sachez par ailleurs que les prix peuvent s’échelonner de quelques centaines à des milliers d’euros. Outre cela, la situation géographique est un critère déterminant votre choix. Votre situation géographique aura en effet des conséquences sur vos observations. Celles-ci ne seront pas les mêmes selon que vous vous trouviez à la campagne, à la montagne ou en ville.

Tout savoir sur l’ouverture du tube

Contrairement aux idées reçues, le télescope ne grossit pas les objets que vous observez. C’est en effet l’oculaire que vous allez fixer sur le tube qui permet d’agrandir les images. Sachez cependant que plus l’objet visé grossi, plus la lumière est faible. En conséquence, les détails sont moins visibles. Par contre, plus l’élément à observer rétrécit, plus la lumière est abondante. L’image sera dans ce cas plus agréable à voir. Sachez néanmoins qu’il ne sera pas aussi magnifique que les images aux couleurs chatoyantes que vous trouvez sur internet. Celles-ci ont été prises par des télescopes, dont les prix pourront vous coûter une fortune. Cependant, rien n’est égalable au fait d’observer instantanément les mouvements des corps célestes.

Pour les débutants désireux de contempler les taches solaires, la Lune, les autres planètes et les satellites, ils n’auront besoin que d’une simple lunette astronomique de 60 mm de diamètre. Sinon, pour voir de nombreux détails des planètes du système solaire et de la lune, et même des nébuleuses, privilégiez un télescope de 114 à 150 mm de diamètre. Enfin, avec un appareil disposant d’une ouverture de 200 mm, vous pourrez observer des milliers d’objets célestes, tout en bénéficiant d’images bien visibles.

Bon à savoir

La lumière collectée dépend essentiellement du diamètre du système optique nommé « ouverture ». Dans bien des cas, celle-ci est munie de miroirs ou de lentilles. Plus la lumière est puissante, plus il est possible de grossir l’image sans perdre en qualité.

You may also like

Laissez un commentaire